SOUFFLER, C’EST JOUER !

Tout jeune, taper sur des boites en fer pour imiter Art Blakey faisait partie de ses occupations favorites. Sans même le savoir, la passion du jazz était déjà dans la place. Combien de temps passé à contempler trompettes, pianos, batteries et tout un tas d’autres instruments qui brillaient dans les vitrines des magasins de musique : « Avec mon premier salaire, je m’achèterai une trompette !« 

Et puis, d’autres occupations ont occupé le terrain… Le sport de haut niveau a pris le dessus pendant de nombreuses années.

Mais pédaler dans la campagne, même si ça fait mal aux jambes, ça laisse un peu de tempsà la tête et au coeur pour siffler et chanter. Bebop dans la plaine, ballades dans la montagne, le swing était toujours là, temps forts, temps faibles, pourvu que ça groove !

Au grand désespoir et à l’agacement de son entourage…
C’est finalement à 28 ans que le rêve de gosse a pris forme lorsque Patrice est rentré chez Selmer pour y acheter son premier saxophone alto qui s’est depuis trouvé un compagnon de route avec un saxophone soprano – un Selmer, toujours.
Ted Baxter System, groupe de jazz funk de 6 copains fut le premier intégré il y a 20 ans avec de grands et bons moments comme le festival de Tanger en 2010.
La rencontre avec QIJ est plus récente, elle date de 2013. Une autre ambiance, un autre répertoire…
La musique est une passion qui ne vous lâche jamais, qui se nourrit d’elle-même, qui se partage et s’échange au gré des rencontres et des styles. Avec en toile de fond, juste le plaisir de jouer.

Ses titres préférés

  • Four
  • Work song
  • The Jody grind
  • I remember Clifford